Bienvenue dans ma famille méli-mélo

Aujourd'hui, j'ai proposé à Paulo de vous raconter un peu de son histoire. Il voudrait vous parler de sa famille agrandie.

Alors, voilà, vous me connaissez déjà un peu grâce à Éliot, mon meilleur pote. Vous savez donc que mes parents sont divorcés. Ça a été dur à avaler au départ, mais il a bien fallu que je m'y fasse. Au début, je croyais que je pourrais faire quelque chose pour les faire changer d'avis parce que je ne voulais pas que mes parents se séparent. Je me disais qu'on avait été si heureux avant toutes ces disputes qu'on devait pouvoir y arriver encore une fois.

  • Maman, tu te souviens comme Papa te faisait rire avant, quand j'étais petit. Pourquoi il t'énerve maintenant ? Peut-être que c'est à cause de moi ? Je te promets d'être sage et de mieux travailler à l'école.
  • Tu n'y es absolument pour rien Paulo. Ne te mets surtout pas ce genre d'idée en tête. C'est entre Papa et moi que ça ne va plus, mais on est toujours aussi fier de toi, tous les deux.
  • Alors pourquoi tu voudrais pas recommencer comme quand j'étais petit ? On était si bien tous les trois.
  • Tu sais mon fils, on a déjà essayé plusieurs fois avec Papa, mais on ne s'aime plus, même si on a été très amoureux avant. Alors on sera plus heureux en vivant séparés, mais toi, tu restes notre fils à tous les deux et on sera toujours là pour toi.

Quand ils ont été divorcés pour de bon, j'ai commencé une nouvelle vie, comme celle de certains copains à qui il était arrivé la même chose. Ce qu'il y avait de bien, c'est que j'avais deux chambres (une chez Papa et une chez Maman), avec des jouets différents.

Ce qu'il y a de moins bien, c'est qu'il faut toujours penser à tout à chaque fois qu'on change de maison. Heureusement, les affaires de toilette sont en double, mais le cartable et la plupart des habits, non. Alors, Maman vérifie bien mon baluchon avant d'aller chez Papa pour ne rien oublier. Avec Papa, par contre, comme on est un peu étourdis tous les deux, il manque toujours quelque chose quand j'arrive chez Maman. Au début, elle râlait, mais maintenant elle s'est habituée et on arrive toujours à se débrouiller en fait.

Un jour, Maman a voulu me présenter un ami.

  • Mais pourquoi tu veux me présenter ton ami Maman ?
  • Parce que c'est quelqu'un qui compte pour moi, alors je voudrais que tu fasses sa connaissance.
  • Quand je pense qu'Éliot m'avait invité à déjeuner. Et sa mère a fait des frites en plus !
  • Ne t'en fais pas. Ce n'est pas la dernière fois que tu seras invité chez Éliot, ni ta dernière occasion de manger des frites. Tu n'es pas content d'aller manger des crêpes ? Tu adores ça d'habitude !
  • Oui, mais là j'avais envie de frites et je rigole bien mieux avec Éliot qu'avec ton ami.
  • Fais un effort Paulo s'il te plaît, tu ne le connais même pas. Tiens on arrive, et sois poli avec lui. Regarde, il est déjà arrivé, là, à la table du fond.
  • Bonjour Adrien, je te présente mon fils, Paulo.
  • Bonjour Paulo, ravi de te connaître, me dit-il en me serrant la main.
  • Bonjour, lui répondis-je en regardant mes chaussures.

Après ce long déjeuner où je m'étais bien ennuyé, on est rentrés à la maison avec Maman. En arrivant, elle a commencé à me questionner.

  • Alors Paulo, comment tu l'as trouvé Adrien ? Il est sympa, non ?
  • Bof. Moi je trouve qu'il a un rire un peu bête. Il va pas t'inviter au restaurant tous les samedis au moins ?
  • Pour changer, on pourra peut-être l'inviter à la maison la prochaine fois. Tu pourras lui montrer ta chambre comme ça.
  • Mais j'ai pas envie de montrer ma chambre à n'importe qui, moi.
  • Mais ce n'est pas n'importe qui, je l'aime beaucoup tu sais. Et on a envie de se voir plus souvent. Il est divorcé lui aussi.
  • C'est pas mon père. Je veux pas de lui à la maison. Si tu l'invites, j'irai chez Papa, comme ça vous serez bien tranquilles tous seuls au moins.
  • Il n'est pas question que tu partes chez Papa juste parce qu'il est là. Tu es chez toi ici. Mais je suis heureuse avec lui et il s'intéresse beaucoup à toi. Tu sais, il sait que tu souffres de l'absence de Papa et il n'a pas du tout envie de le remplacer. Il voudrait juste que ça se passe le mieux possible entre nous trois. Il faut qu'on essaye Paulo. Je l'aime vraiment tu sais.
  • Oui, c'est ça. Si c'est pour que ça finisse comme avec Papa, il vaut mieux que tu restes toute seule.
  • Écoute Paulo, je comprends que ça te bouleverse et c'est normal. Il faudra du temps pour que tu t'habitues à Adrien, mais ne t'inquiète pas, on ne vivra pas tous les trois sous le même toit du jour au lendemain.
  • Et lui, il a une fille en plus. Il en a parlé à table. On va la mettre où si elle vient ?
  • Elle est toute mignonne tu sais, je l'ai vue en photo. C'est un bout’ chou de trois ans. Et si un jour elle vient dormir à la maison, on a toujours la chambre d'amis.
  • Ouf, parce que j'en veux pas dans ma chambre.

Quelques semaines après, l'Adrien de Maman est venu déjeuner avec sa mouflette, Amélie. Elle était habillée tout en rose comme une guimauve et elle m'a tendu un paquet de bonbons. Des crisp&sun en plus. Là, elle avait visé juste.

  • Oh chouette, c'est mes préférés. Merci Amélie. Viens, je vais te montrer mes légos.

Cette fois-ci, on s'est bien amusés. Maman avait fait du poulet avec des frites, Adrien avait apporté un gâteau au chocolat et on a fait des parties de dominos tous les quatre après le repas.

Après quelques mois, Adrien est venu habiter avec nous. Il a toujours le même rire bête, mais il fait bien la pizza, il est gentil avec moi, et Maman est heureuse. Même qu'elle aime bien son rire, c'est bizarre quand même. Amélie, elle, elle n'a pas le même rire que son père, tant mieux pour elle. Par contre, elle parle trop et elle répète toujours les choses trois fois, c'est fatigant, surtout quand je regarde un dessin animé.

En tout cas, tous les deux, on n'est pas des vrais frère et sœur, mais on vit pareil, alors on se comprend. La semaine, on est chez notre Maman et un week-end sur deux chez notre Papa. Heureusement qu'on n'est pas chez notre Papa le même week-end, sinon on ne se verrait jamais et ce serait bien dommage. Je l'aime bien moi, cette petite mouflette.

Et devine ce qui est arrivé en plus ? Moi qui étais fils unique, j'ai récolté un demi-petit frère. Eh oui, Papa est retombé amoureux lui aussi et ils ont eu un bébé avec sa chérie. Il s'appelle Roméo. Pour le moment, je m'amuse mieux avec Amélie qu'avec lui. Il est encore petit, on verra plus tard.

Voilà ma drôle de famille. C'est un petit peu compliqué et je dois dire que quand je repense à quand j'étais petit, avant le divorce de Papa et Maman, je pleure quelquefois. Alors de temps en temps, on joue au bon vieux temps et on se fait une soirée cinéma et restaurant, rien que nous trois, Papa, Maman et moi.

Et pour mon dernier anniversaire, j'ai encore eu une bonne idée. On s'est fait un après-midi barbecue avec ma petite mouflette, Roméo et nos cinq parents. Recompte sur tes doigts si tu as un doute, mais je ne crois pas avoir oublié un parent au passage !

Enfants / Des histoires pour grandir / Les péripéties d'Éliot – Read and Fly © Lecture d'histoires et contes pour enfants. Livres jeunesse sur les angoisses, les souffrances et les questions des enfants aux stades de leur développement.

TEXTES Fany Sarenzo - histoires pour enfants - read and fly

ILLUSTRATIONS PONPON - histoires pour enfants - read and fly