Dis Maman, raconte-moi comment je suis né

Quand j'étais petit, avant la naissance de Maxime, j'ai vu Dumbo l'éléphant volant en dessin animé. Tu l'as peut-être déjà vu toi aussi ? C'est là que j'ai compris comment naissent les bébés ; en fait, ils sont apportés à leur Maman par une cigogne, comme ça s'est passé pour Dumbo. J'y croyais dur comme fer au début, mais quelque temps après, beaucoup de questions sont venues se bousculer dans ma tête. Alors, j'ai interrogé Maman :

  • Dis Maman, pas vrai que c'est les cigognes qui apportent les enfants à leurs parents ?
  • Ah tu crois ? Mais qui t'a raconté ça Éliot ?
  • Bah, je l'ai vu à la télé. Tu te rappelles de Dumbo ?
  • Ça, c'est une histoire, mais dans la vraie vie, ça se passe différemment.
  • Et comment c'est alors ?
  • Eh bien, les Mamans portent leur bébé dans leur ventre avant qu'il naisse. Tu vois, Madame Martin, son ventre a grossi. C'est parce qu'elle attend un bébé. Bientôt, il naîtra et il fera connaissance avec ses parents et son grand frère.
  • Et comment il rentre dans le ventre de sa Maman le bébé ?
  • Au début, c'est juste une petite graine, qui va grossir tout doucement, jusqu'à former un bébé assez gros pour vivre en dehors du ventre de sa Maman.
  • Et pour sortir du ventre ?
  • En fait, c'est le docteur à l'hôpital qui aide la Maman à faire sortir son bébé. Mais tu es encore petit pour bien comprendre ; je te promets de t'expliquer ça mieux quand tu seras plus grand. En tout cas, l'histoire des cigognes, c'est une histoire pour de faux.

Plus tard, quand Maman a été enceinte de Maxime, j'ai voulu en savoir plus. On était tous les trois dans la cuisine avec Lisa.

  • Dis Maman, la graine pour les bébés, elle vient d'où ?
  • Au tout début, il y a deux graines p'tit frère. Celle de la Maman et celle du Papa. Et il faut qu'elles se rencontrent pour fabriquer un bébé.
  • Ah bon, et comment elles font pour se rencontrer ?

Maman continua...

  • Il faut d'abord que le Papa et la Maman s'aiment très fort. La Maman a une graine de vie dans son ventre et le Papa dépose la sienne à côté.
  • Et il la rentre par le nombril ?
  • Mais non gros bêta.
  • Lisa ! Il ne peut pas tout deviner. Laisse-moi lui expliquer comme je l'ai fait avec toi quand tu avais son âge.
  • Bon... d'accord.
  • En fait, le Papa a une graine dans son zizi et il la dépose dans le ventre de la Maman en passant par sa zézette.
  • C'est dégoûtant hein p'tit frère ?
  • Mais non, ce n'est pas dégoûtant entre deux grandes personnes qui s'aiment. Mais ça ne doit se passer qu'entre deux adultes qui se sont choisis et qui s'aiment très fort. C'est comme ça qu'on donne la vie à d'autres personnes. Toi Éliot, ta sœur Lisa, et bientôt votre petit frère, vous êtes nés grâce à l'amour qui existe entre Papa et moi.
  • Et toi aussi, c'est comme ça que tu es née Maman ?
  • Bien sûr, grâce à Papi et Mamie. Et quand vous serez grands, vous aurez sûrement des enfants et vous deviendrez parents à votre tour. Et moi, je deviendrai Mamie.
  • Et quand le bébé est prêt, comment il sort du ventre ?
  • Comme il est rentré : par la zézette.
  • Beurk ! Ça doit faire trop mal. Moi, j'aurai pas d'enfants plus tard.
  • Tu dis ça maintenant Lisa, mais tu as bien le temps de changer d'avis. Tu sais, ça rend tellement heureux de donner la vie que c'est ça le plus important. Ça fait mal c'est vrai, mais tout ça est bien vite oublié tant c'est merveilleux de devenir Maman. C'est si mignon un bout’ chou tout neuf. Ça devient plus casse-pied ensuite, n'est-ce pas mes loulous, mais ça reste quand même adorable.
  • Alors j'ai compris : le zizi et la zézette, ça sert pas juste à faire pipi. Ça sert aussi aux grands pour fabriquer les bébés.
  • C'est ça mon poussin ; tu as bien compris.

Maman m'avait expliqué beaucoup de choses, mais ce n'était pas fini. C'est à l'école que j'ai entendu parler d'adoption pour la première fois. On parlait de nos familles ce jour-là avec la maîtresse, quand un copain, Baptiste, a lancé :

  • Laura, elle, elle a été adoptée.
  • Maîtresse, maîtresse, moi je sais ce que c'est « adopté », a renchéri, un autre. C'est quand notre Maman veut pas de nous, alors elle nous donne à une autre Maman.
  • Mais non Augustin, tu n'as qu'une partie de la réponse. Ce que vous devez savoir, c'est qu'il faut beaucoup aimer son enfant, au contraire, pour arriver à s'en séparer. Certains parents se rendent compte qu'ils ne pourront pas apporter à leur enfant tout ce dont il aura besoin parce que leur vie est trop difficile. Peut-être n'ont-ils pas de maison ou pas de quoi acheter à manger par exemple ? Et ce qu'ils veulent par-dessus tout, c'est donner à leur enfant une chance d'être heureux et de bien s'en sortir dans la vie. Alors, ils le confient à une famille dans laquelle ils savent que leur enfant ne manquera de rien et recevra beaucoup d'amour. L'enfant est alors accueilli dans une nouvelle famille, qui devient sa famille adoptive.

Les mots de la maîtresse avaient fait du bien à Laura. Ça se lisait sur son visage. Elle savait déjà tout ce que la maîtresse avait expliqué, mais elle était contente de l'avoir partagé avec les copains.

Le soir au dîner, j'ai raconté ce que j'avais appris en classe :

  • Tu sais Maman, il y a une fille qui s'appelle Laura dans ma classe. Eh ben, elle a été adoptée. Pourquoi vous nous avez pas adoptés Papa et toi ?
  • Si on avait adopté des enfants, ça n'aurait pas été vous, ça aurait été d'autres enfants, fabriqués par d'autres parents. Quelquefois, des parents qui ont fabriqué des enfants en adoptent aussi d'autres, mais c'est assez rare. Le plus souvent, les parents qui adoptent des enfants sont ceux qui n'arrivent pas à en fabriquer parce que leurs graines ne veulent pas se rencontrer. Ils s'aiment très fort, et pourtant ça ne marche pas. Alors, ils adoptent un enfant que d'autres parents ont fabriqué, mais dont la vie est trop difficile pour qu'ils puissent bien s'en occuper eux-mêmes. Les parents adoptifs de l'enfant font alors de leur mieux pour s'en occuper et le rendre heureux, comme ils l'auraient fait avec un enfant qu'ils auraient fabriqué eux-mêmes. Et ensemble, ils deviennent une vraie famille.
  • Alors tu vois Maman, l'histoire de Dumbo avec la cigogne, c'est quand même un petit peu vrai.
  • Tu as raison fiston, répliqua Papa. En fait, je crois que Maman n'avait pas bien compris l'histoire. Dumbo est un petit adopté finalement.
  • Bon Maman, la prochaine fois que tu comprends pas un dessin animé, demande à Éliot de t'expliquer, se moqua Lisa.

En moi-même, je me disais : je suis bien content de savoir comment ça marche pour de vrai, mais j'aime encore mieux les histoires de cigognes...

Enfants / Des histoires pour grandir / Les péripéties d'Éliot – Read and Fly © Lecture d'histoires et contes pour enfants. Livres jeunesse sur les angoisses, les souffrances et les questions des enfants aux stades de leur développement.

TEXTES Fany Sarenzo - histoires pour enfants - read and fly

ILLUSTRATIONS PONPON - histoires pour enfants - read and fly